La médecine chinoise découle directement d’une des philosophies chinoises qui a une vision globaliste (...). Elle considère l’homme comme partie intégrante de la nature, un microcosme dans le macrocosme. Elle dit que L’Homme est relié à la Terre et au Ciel. C’est pourquoi la MTC prend l’Homme dans sa globalité sans jamais l’isoler de son contexte. Par conséquent, aucun phénomène ne peut être étudié en dehors de l’environnement dans lequel il se trouve.

 

En effet, tous les événements climatiques, sociétaux, émotionnels et autres ont une influence sur l’Homme et sa santé. Il a des interactions permanentes.

Du fait de ces interactions, l’Homme est confronté à des changements, qui lui demandent une adaptation constante.

 

L’étude de l’être humain par la MTC montre des notions de cycles et de rythme au sein de l’organisme en connexion avec son environnement. En effet, l’organisme de l’être humain a des cycles énergétiques internes qui répondent aux cycles énergétiques de l’environnement et l’accompagnent tout au long d’une journée, d’une saison, d’une année. Ces cycles énergétiques internes jouent directement sur les pathologies que l’on peut développer. Ce qui signifie que pour rester en bonne santé il est indispensable d’être en permanence ajustés aux climats, à l’environnement naturel auxquels l’être humain est exposé. Et notamment aux 6 pervers climatiques : le Froid, la chaleur, le vent, l’humidité, la sécheresse et la canicule …

L'HOMME ET L'UNIVERS

LE YIN ET LE YANG

Toujours par l’observation, il a été constaté que tous phénomènes ont leur contraire, et un équilibre Yin – Yang.

Par exemple on classe :

YIN               YANG

Le froid        La chaleur

L’hiver          L’été

La nuit          La journée

L’eau             Le feu

L’inertie        L’action

La Lune        Le soleil

Le féminin    Le masculin etc…

​​

Toutefois dans tout phénomène il y a en permanence du Yin et du Yang, c’est dans
l’alternance des 2 que se compose un équilibre.

 

Le symbole du yin-yang illustre bien ce
phénomène. Même au plus fort de la phase yang, il y a toujours du yin. Même au plus
fort de la phase yin il y a du yang. C’est dans la dynamique de cet alternance que
l’équilibre "dynamique" apparaît.

Dans le corps humain, une même classification peut être effectuée :

Le Yin : le sang, les liquides organiques, les tissus, la matière;

Le Yang : l’énergie, le Qi, la circulation, le mouvement, la transformation, l’immatériel.

Yin-Yang.jpg